Dominique Ouattara et Henriette Bédié ont célébré la fête des femmes à Bouaké


Dominique Ouattara et Henriette Bédié ont célébré la fête des femmes à Bouaké

La Première dame de Côte d'Ivoire Dominique Ouattara et Henriette Bédié, l’épouse du président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir), étaient aperçues vendredi côte-à-côte à la fête des femmes à Bouaké, dans le Centre ivoirien.

Les deux dames ont fait leur entrée à l’espace du Palais du carnaval, comme à l’accoutumée, saluant les autorités administratives, politiques et coutumières, venues prendre part à la Journée internationale des femmes, dont l’édition 2019 a été officiellement célébrée à Bouaké, la capitale de la paix.

Visiblement enthousiastes, Mme Bédié et Mme Ouattara, qui arboraient le pagne imprimé pour les festivités au plan national, ont célébré la fête des femmes autour de la thématique : « le numérique, une solution pour l’autonomisation de la femme ».

La Première dame de Côte d'Ivoire, Dominique Ouattara, a fait un don de 150 ordinateurs portables à des femmes leaders et 200 ordinateurs portables aux meilleures étudiantes de la Région de Bouaké et ses environs.

Une nouvelle enveloppe de 300 millions Fcfa a été en outre octroyée pour le Fonds d’appui aux femmes de Côte d'Ivoire (Fafci) pour la Région du Gbêkê passant ainsi à 1,1 milliard de Fcfa le montant alloué pour Bouaké et ses environs.

Depuis le retrait du Pdci du processus du Parti unifié Rhdp (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir, formellement constitué en formation politique, les relations sont difficiles entre l’ex-parti unique et ses ex-alliés.

C’est dans ce contexte tendu que ces deux dames tentent de se rapprocher pour briser assurément le mur de méfiance. Mme Bédié et l’épouse du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, s’étaient déjà rencontrées au cours d’un déjeuner en novembre 2018 sur les Champs Élysées, à Paris.

Alors que sur le plan politique, le parti unifié Rhdp, présidé par le président ivoirien Alassane Ouattara et le Pdci, dirigé par l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié, semblent s’accrocher dans la perspective de la présidentielle de 2020, les épouses des deux leaders continuent de se parler.

Ce qui départage les deux grandes formations politiques est sans ambages le contrôle du pouvoir en 2020. Lors d’une rencontre avec des chefs traditionnels à Yamoussoukro mercredi, M. Bédié a expliqué la rupture avec le Rhdp, déclarant : « Ils ont refusé de soutenir le Pdci en 2020 contrairement aux promesses faites ».

AP/ls/APA