Le président gabonais en séjour médical au Maroc


Le président gabonais en séjour médical au Maroc (officiel)

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, effectuera un séjour médical au Maroc, aux fins de rééducation et de convalescence dans un établissement hospitalier de Rabat, indique mercredi le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI).

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, effectuera un séjour médical au Maroc, aux fins de rééducation et de convalescence dans un établissement hospitalier de Rabat, indique mercredi le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI).

Cette décision intervient conformément au souhait du président Bongo, en accord avec les institutions constitutionnelles de la République gabonaise et conformément à l'avis des médecins traitants, précise le ministère dans un communiqué.

« Le Maroc et le Gabon entretiennent des relations fortes d’amitié et de solidarité, fondées sur des liens de fraternité profonds et historiques entre les deux peuples et entre les deux chefs d’Etat, ajoute la même source.

Pour sa part, le gouvernement gabonais a exprimé, dans la nuit de mardi à mercredi, de ses remerciements au roi Mohammed VI et au peuple marocain d’accueillir le président gabonais Ali Bongo Ondimba.

« Le gouvernement gabonais est heureux d’annoncer aux Gabonaises et Gabonais que le président de la République quitte Riyad, la capitale saoudienne, ce jour, mercredi 28 novembre, pour se rendre au Maroc », souligne le communiqué signé par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Guy Bertrand Mapangou.

« C’est dans un pays ami qu’il a choisi de poursuivre sa convalescence et son repos », poursuit le texte, ajoutant que « le gouvernement gabonais remercie le Roi Mohammed VI et le peuple frère du Maroc d’avoir bien voulu accepter d’accueillir le président gabonais Ali Bongo Ondimba ».

« Le président de la république se porte mieux après sa phase d’hospitalisation », rassure-t-on, notant que le président Bongo a recouvré tous ses automatismes habituels.

La période de convalescence pourrait durer quelques semaines, voire quelques jours, selon une source officielle de la présidence.

HA/APA