Serge Djibré: "Les conflits entre les dirigeants politiques menacent notre avenir."

 


Serge Djibré: "Les conflits entre les dirigeants politiques menacent notre avenir."

C’est Paris, la capitale de l’ile de France, qui a été choisie par le Mouvement Engagement Citoyen c’est Moi, pour abriter sa deuxième conférence-débat, à l’initiative du Réseau des Journalistes Africains de France (REJAF).

Cette conférence faisait suite la toute première tenue au mois de Septembre 2018 au National Presse Club de Washington DC.
Elle a enregistré la participation de plusieurs organes de presse et de rédaction, venus écouter et échanger avec M. Serge Djibré, Président de Think Tank Africa New Leadership sur le thème : « Côte d’Ivoire 2020 : Les partis politiques peuvent-ils incarner l’avenir ? »

Choisissant ce thème, il s’agissait pour le conférencier, M. Serge Djibré, dans la continuité de l’action, non seulement de porter sur la place publique, les questions quotidiennes que se posent les ivoiriens, mais d’attirer l’attention de tous, sur l’attitude conflictuelle des leaders politiques dans leur quête du pouvoir, suscitant en tout temps des querelles et des tensions qui menacent gravement la paix, souci premier des populations ivoiriennes.

Pour M. Serge Djibré, cette dynamique citoyenne doit provoquer un électro-choc dans les consciences et susciter un éveil, en vue de permettre aux ivoiriens de comprendre qu’ils sont capables eux-mêmes, de changer leurs conditions de vie en prenant leurs destins en main, au lieu de le laisser toujours entre les mains des hommes politiques.

Revenant aux rapports entre l’occident et l’Afrique, rapports qui seraient la cause de tous les problèmes africains d’aujourd’hui, le conférencier a ramené son auditoire à l’image du monde moderne, un monde de compétition naturelle où les plus forts "mangent" les plus faibles.

Il a aussi fait observer que les africains savent très bien s’adapter aux meilleures conditions de vie au regard de leur comportement en occident et à travers le monde.

Pour M. Serge Djibré, l’avènement du multipartisme en Côte d’Ivoire, comme un médicament mal administré, a détruit les Ivoiriens plutôt que de leur inculquer la culture démocratique, parce que, mal introduit à eux.

L’appel de M. Serge Djibré à tous, est une nouvelle offre politique, une alliance du renouveau, une respiration en dehors des partis politiques, en un mot, tourner la page et ouvrir une page blanche pour faire face aux défis du futur et à l’évidence des exigences du développement pour le bien-être de nos enfants.

Il a fini par une adresse spéciale à sa génération, la génération quarantenaire qu’il considère comme, devant incarner la nouvelle espérance mais qui se meut plutôt dans un immobilisme total.
Il la demandé à cette génération, la mieux formée mais la championne des critiques sans action, de passer à l'action sans avoir peur car poursuivra-t-il: "Le temps de la force est passé, c'est le temps des méninges et des débats. Il faut que nous apprenions à perdre pour les autres... J'invite les ivoiriens à l'engagement..."

Clemso de Pauly - Le Canal Nabonews.