Lancement à Abidjan d'une campagne «un journaliste, un bilan de santé »


Lancement à Abidjan d'une campagne «un journaliste, un bilan de santé »

La mutuelle sociale des agents des médias privés de Côte d'Ivoire ( MS-Médias) a lancé, lundi à Abidjan, une campagne dénommée « un journaliste, un bilan de santé » au cours d'une cérémonie présidée par le ministre ivoirien de la santé et de l'hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, a constaté APA sur place.

Cette campagne qui durera jusqu'au 30 novembre prochain, a notamment pour objectif de faire un bilan de santé biologique et cardiaque de tous les agents des entreprises membres de la MS-Médias.

«Mieux vaut prévenir que guérir. C'est le sens de cette campagne. Dans notre vision, la prévention doit être au rendez-vous en toute circonstance», a déclaré le ministre ivoirien de la santé et de l'hygiène publique, Eugène Aka Aouélé dans un discours de lancement de cette campagne à Sol Béni, le siège de l’Asec mimosas.

Poursuivant, M. Aouélé s'est félicité de ce projet de la MS-Médias, espérant que cette initiative «fasse tache d'huile» au sein de la population ivoirienne.

« Cette opération que nous rêvons de voir devenir une institution, consiste en des consultations préventives et gratuites grâce à l'accompagnement des partenaires que nous avons », a expliqué pour sa part, Sindou Cissé, le président du conseil d'administration (PCA) de la MS-Médias, précisant que ces consultations vont se poursuivre jusqu'à la fin novembre au sein des différentes entreprises de presse.

Pour cette opération, a fait savoir M. Cissé, quatre examens médicaux ont été retenus. Il s'agit des examens de l'urée, la glycémie, le cholestérol et la créatinine.

« Notre souhait pour les éditions à venir est de voir étendre cette liste des examens à d'autres pathologies comme l'hépatite», a-t-il indiqué, annonçant un partenariat avec l'Institut national de l'hygiène publique en vue d'organiser des campagnes de vaccination au bénéfice de ses mutualistes.

Auparavant, le Directeur général de l’entreprise Asec mimosas, Bénoît You a salué cette initiative de la MS-Médias, soutenant que «la prévention coûte moins cher que la guérison».

Insistant sur le bien-fondé de cette opération, le PCA de la MS-Médias, a déclaré que ce projet vise à permettre à la mutuelle de collecter des données afin de maîtriser ses dépenses en assurances maladie et de faire en sorte que les journalistes connaissent leur état de santé.

« Pour la présente édition, un collège de médecins est chargé de conseiller et orienter tous les cas à risque qui seront éventuellement diagnostiqués », a conclu M. Cissé.

MS-Médias, porté sur les fonts baptismaux en février 2017, se veut un outil de solidarité au service des journalistes et agents des médias privés de Côte d'Ivoire. Elle est appuyée par le Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP) placé sous la tutelle du ministère de la communication et des médias.

L'assurance santé qui est le premier produit de cette mutuelle est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. A ce jour, cette assurance compte environ 500 adhérents pour 3000 bénéficiaires.

Les prestations du fonds de solidarité qui est le deuxième produit de la MS-Médias, ont été officiellement lancées en juin dernier.

Le troisième produit qui est une opération immobilière sera lancé au cours de la deuxième année d’exercice de cette mutuelle.

LB/ls/APA