Tokyo 2021: l’Ivoirienne Ruth Gbagbi en bronze en taekwondo

Tokyo 2021: l’Ivoirienne Ruth Gbagbi en bronze en taekwondo

Ruth Gbagbi, déjà médaillée en 2016 aux Jeux de Rio avec le bronze, a récidivé ce lundi 26 juillet, cette fois à Tokyo, et toujours avec le même métal. Elle a battu la Brésilienne Milena Titoneli dans la finale pour le bronze.

Et bis repetita ! Comme à Rio il y a cinq ans, Ruth Gbagbi est montée sur le podium olympique. Elle est la première représentante de l’Afrique de l’Ouest à remporter une médaille depuis le début des JO de Tokyo.

« Je n’oublierai jamais le 19 août 2016 », racontait à l’époque l’athlète ivoirienne, qui pratique le taekwondo depuis ses 9 ans. Elle devrait aussi garder cette nouvelle date dans un coin de la tête. Certes, elle visait certainement un autre résultat pour ces Jeux au Japon. Mais elle obtient tout de même aujourd’hui la quatrième médaille olympique de l’histoire de la Côte d’Ivoire aux Jeux.

Titrée à cinq reprises aux Championnats d’Afrique

Ruth Gbagbi est passée en quarts de finale après la disqualification de la Congolaise Naomie Katoka, qui ne s'est pas présentée à la pesée dimanche. Elle s’est défaite de la Chinoise Mengyu Zhang au tour suivant avant d’être battue en demi-finale par la Britannique Lauren Willians. Pour le plus grand plaisir de l’Ivoirienne, le taekwondo est réapparu en tant que sport à médailles à Sydney, en 2000. L’Abidjanaise était devenue championne du monde en 2017 au pays de ce sport, la Corée du Sud.

Pratiqué par environ 80 millions de personnes dans plus de 200 pays et territoires, le taekwondo est un sport populaire en Côte d’Ivoire. « Le taekwondo m’a apporté le respect et puis j’arrive à gérer mes émotions. Avant je manquais les cours, je trainais au quartier, j’aimais jouer aux jeux vidéo, mais dès que je suis rentrée dans l’équipe nationale je faisais "entraînement étude repos", c’était la routine, ça m’a cadré, et ça m’a permis d’être qui je suis aujourd’hui », racontait-elle juste avant le début des Jeux.

Titrée à cinq reprises aux Championnats d’Afrique, et médaille d’or lors des Jeux africains de 2015 à Brazzaville, Ruth Gbagbi est la deuxième femme d’Afrique de l’Ouest à s’offrir deux médailles aux JO. La Camerounaise Françoise Mbango, spécialiste du triple saut, s’était parée d’or lors des Jeux d’Athènes en 2004 et de Pékin en 2008.

Contrairement à 2016, il n’y a pas eu de médaille d’or pour la Côte d’Ivoire puisque son compatriote Cheick Cissé a été éliminé dès les huitièmes de finale par le Marocain Achraf Mahboubi.

Par Farid Achache - Rfi

Pin It