FIF: «On ne prend pas parti pour l'un ou l'autre des candidats»


FIF: «On ne prend pas parti pour l'un ou l'autre des candidats» (Infantino)

Le président de la Fédération internationale de football association (FIFA), Gianni Infantino a soutenu mardi à Abidjan que son institution ne prend pas parti pour l'un ou autre des candidats déclarés à la présidence de la Fédération ivoirienne de football ( FIF).

« C'est un message d'unité et d'espoir qu'on vient donner. On ne prend pas parti pour l'un ou l'autre ou pour le troisième candidat. On prend parti pour le football », a assuré M. Infantino.

Il s'exprimait au palais présidentiel d'Abidjan à l'issue d'une rencontre avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

Le président de la FIFA Gianni Infantino et le président de la Confédération africaine de football (CAF) Patrice Motsepe séjournent depuis lundi en Côte d'Ivoire.


Cette visite intervient dans un contexte de crise à la Fédération ivoirienne de football (FIF) où un Comité de normalisation a été installé pour son administration provisoire.

Trois candidats étaient en lice pour la présidence de la FIF au moment où la crise est survenue. Il s'agit de Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba.

« On travaillera ensemble avec le Comité de normalisation qui fait un travail exceptionnel », a promis M. Infantino, estimant que la Côte d'Ivoire est un « pays béni ».

Poursuivant, il a annoncé le lancement à Abidjan, d'un tournoi interscolaire panafricain qui est une sorte de championnat d'Afrique de football des élèves africains. Ce projet innovant est porté par la CAF.

LB/ls/APA

Pin It