CEI locales: le Rhdp «ultra dominateur avec plus de 96% de présence»


CEI locales: le Rhdp «ultra dominateur avec plus de 96% de présence» (Affi)

Le Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp, pouvoir) est « ultra dominateur avec plus de 96% de présence » dans les Commissions locales de la Commission électorale indépendante (CEI), a dénoncé jeudi Affi Nguessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo.

M. Affi, représentant l’Alliance des Forces démocratiques (AFD, opposition) s’exprimait à l’occasion de la reprise du dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition devant consacrer un nouveau Code électoral.

L’AFD, dira-t-il, a marqué dans les débats des « réserves » et ses observations, déplorant que le fait que le Rhdp, le parti au pouvoir, soit «ultra dominateur avec plus de 96% de présence » dan les commissions locales de la CEI, ainsi que « plus de 96% des secrétariats des commissions locales à travers l’administration » électorale.

Il a fait observer que « même dans un tiers des commissions locales (de la CEI), le Rhdp est seul avec la présidence, le secrétariat technique et la vice-présidence », une situation qui ne peut « pas concourir à la transparence des élections » présidentielles d’octobre 2020.

Concernant le Code électoral, il a soulevé une dizaines de questions, entre autres, le problème de la Carte nationale d’identité, le mode de vote, le rôle impartial de la CEI, avant de proposer l’usage de la biométrie et du vote électronique.

Le Premier ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, a souhaité la mise en place d’un Comité restreint qui au bout de quatre séances de travail, devrait produire un protocole d’accord qui sera entériné par les parties « dans la première semaine de février au plus tard».

Pour sa part, Adama Bictogo, directeur exécutif du parti unifié Rhdp, s’est félicité de ce que toutes les parties aient répondu à cette séance marquant la reprise du dialogue gouvernement-opposition sur le processus électoral. La première phase du dialogue s’était déroulée du 24 janvier au 26 juin 2019.

La prochaine réunion entre le gouvernement et les regroupements des partis de l’opposition est prévue le mercredi prochain à 15h GMT (heure locale). Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), tête de file de l’opposition, et EDS mouvement politique proche de M. Gbagbo, annonce pour un vendredi une conférence de presse afin de donner son avis sur le processus électoral.

AP/ls/APA

Pin It