Assises d’Abidjan: le Cdt Abéhi et 3 co-accusés condamnés à 10 ans de prison.


Assises d’Abidjan: le Cdt Abéhi et 3 co-accusés condamnés à 10 ans de prison.

L'ex-Commandant du Groupement de l'escadron blindé (GEB) de la gendarmerie ivoirienne, Jean-Noël Abéhi ainsi que trois de ses co-accusés, reconnus coupables de "complot contre l'autorité de l'Etat", ont été condamnés à 10 ans de prison, jeudi , par la Cour d’assises d’Abidjan devant laquelle ils comparaissaient, a constaté APA sur place dans la capitale économique.

Selon le verdict de la Cour présidée par Aboubacar Coulibaly, sur les onze accusés, sept ont été acquittés, quand quatre dont Jean-Noël Abéhi ont été condamnés à 10 ans de prison. Le Commandant Abéhi et les trois autres condamnés ayant déjà purgé cinq ans en prison, resteront encore pendant cinq ans dans les liens de la détention. Le procès s'est terminé tard dans la nuit.

Jean-Noël Abéhi, l’un des piliers de l’appareil sécuritaire de l’ex-régime de Laurent Gbagbo et ses co-accusés ont été reconnus coupables d’une attaque perpétrée le 23 décembre 2012 contre le camp Agban, le plus grand camp de gendarmerie du pays située à Cocody, à l’Est d’Abidjan.

Selon l’accusation, le Commandant Abéhi a reconnu au cours de ce procès qu'étant au Ghana, il a participé aux réunions d'une plateforme militaire initiée par le porte-parole de Laurent Gbagbo, Justin Koné Katinan, préparant un renversement du pouvoir politique en place à Abidjan.

Pour la défense, Abéhi a agi dans le but de protéger le pouvoir du Président Alassane Ouattara à partir du moment où il dit s’être désolidarisé de la plateforme des militaires exilés.

Arrêté au Ghana voisin avant d'être extradé en Côte d'Ivoire en février 2013, le Commandant Jean-Noël Abéhi est accusé par ses détracteurs et des ONG à tort ou à raison, comme l'un des principaux responsables d'exactions sous le régime de Laurent Gbagbo qui lui-même est en procès à la Cour pénale internationale (CPI) avec son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé.

Source: APA
HD/ls/APA