Police nationale: De nouvelles nominations et un vaste mouvement enregistré.

Sur proposition du ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité, l’organigramme de la police nationale connaît d’importantes modifications. ainsi, des nominations ont été faites (...)


Police nationale: De nouvelles nominations et un vaste mouvement enregistré.

Le Président de la République a procédé à la nomination de plusieurs responsables à la police nationale.

Sur proposition du ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité, l’organigramme de la police nationale connaît d’importantes modifications. ainsi, des nominations ont été faites à la tête de la direction générale, à certains départements clés, à l’inspection et à la tête des préfectures de police.

Au niveau de la direction générale, par décret n°2017 890 du 29 décembre 2017, trois responsables ont été nommés. Ce sont Kambilé Palé Elie, commissaire divisionnaire-major, Mécano : 260268 E, désormais directeur général adjoint de la police nationale, chargé de la police judiciaire ; Yao Kouamé Joseph, commissaire divisionnaire-major de police, Mécano : 166726 X, directeur général adjoint de la police nationale, chargé de la sécurité publique et Adama Ouattara, commissaire divisionnaire-major de police, Mécano : 172037 N, directeur général adjoint de la police nationale, chargé de la police scientifique.

La direction de la police des stupéfiants et des drogues change de patron. Par décret n°2017-892 du 29 décembre 2017, le nouveau directeur de cette branche de la police nationale est Touré Atchet Mabonga, commissaire principal de la police nationale, Mécano : 175625 T. L’inspection des services de police enregistre, quant à elle, sept entrants. Ce sont le contrôleur général de police Dibi Koffi Bruno, Mécano: 166731 U ; le contrôleur général de police Binaté abdouramane, Mécano : 168283 E ; le commissaire divisionnaire-major Diakité Aboubacar Siriki, Mécano : 172086 Q ; le commissaire divisionnaire-major de police Chérif Yacouba, Mécano : 172611 S ; le commissaire divisionnaire de police Kouakou Adjoumani, Mécano : 244777 Q ; le commissaire divisionnaire de police Sanzan Kambou, Mécano : 261004 F ; le commissaire divisionnaire de police, Déhoulé N’dri Christian Norbert, Mécano : 168294 H.

Le jeu de la chaise musicale a touché également les préfectures de police. Sont ainsi nommés par décret n°2017-891 du 29 décembre 2017, préfet de police d’Aidjan, le commissaire divisionnaire de police Dosso Siaka, Mécano : 174391 Y ; préfet de police de Korhogo, le commissaire divisionnaire de police Kouamé Kouassi Boitini, Mécano : 174482 L ; préfet de police de Bouaké, le commissaire divisionnaire de police Drissa Ouattara, Mécano : 172204 B ; préfet de police d’Aboissso, le commissaire principal de police Souhaliho Bamba, Mécano : 171382 U ; préfet de police de Bondoukou, le commissaire principal de police Bouadou Blaise Angbonon, Mécano : 175569 B ; préfet de police de Daloa, le commissaire principal de police Ouattara Lassinan, Mécano 172172 S ; préfet de police de Gagnoa, le commissaire divisionnaire de police Kouadio Kouamé Aimé, Mécano : 168275 M ; préfet de police de Man, le commissaire principal de police Ouattara Dongui Brahima, Mécano : 175570 G; préfet de police de Yamoussoukro, le commissaire divisionnaire de police Binaté Youssouf, Mécano : 260999 L ; préfet de police de San Pedro, le commissaire divisionnaire de police Seydou Ouattara, Mécano : 171381 t ; préfet de police d’Odienné, le commissaire divisionnaire de police Sabona Joseph, Mécano : 260273 t ; préfet de police d’Abengourou, le commissaire divisionnaire de police Kré Brou, Mécano : 163660 N.

Théodore Sinzé

Source: Fraternité Matin